AUDREY VIGOUREUX

Née en 1981, à Aix-en-Provence, Audrey Vigoureux commence le piano au conservatoire de sa ville natale, et en sortira avec une médaille d’or, à l’âge de 15 ans. Elle se perfectionne ensuite au CNR de Nice auprès de Odile Poisson, puis est reçue à l’unanimité au CNSM de Paris et à la HEM de Genève. Audrey poursuit donc parallèlement ses études à Genève et à Paris, dans les classes de Sébastien Risler et de Jacques Rouvier. Au CNSM, elle étudie aussi la musique de chambre avec Christian Ivaldi, Jean Mouillère et Itamar Golan.

Elle termine ses études à Paris avec un premier prix de piano mention très bien, un premier prix de musique de chambre, le diplôme de formation supérieur, et obtient à Genève, un diplôme de soliste avec distinction, le prix Adolph Neumann de la ville de Genève, le prix Dumont et le prix Filipinetti.

 

Lauréate de nombreux concours, elle reçoit le prix de la fondation De Agostini, le premier prix Yamaha Europa, le prix de la fondation Kiefer-Hablitzel, et est lauréate de la Ernst Goehner Stiftung.

Elle enrichit son jeu en recevant les conseils de grands maîtres tels que Andreas Schiff, Charles Rosen, Bella Davidovitch, Joseph Kalinschtein, Dominique Merlet, Jean-Claude Pennetier…

 

Depuis son plus jeune âge, Audrey est invitée à se produire en récital ou en soliste avec orchestre en Europe, en Asie et en Amérique, notamment au Menuhin Festival de Gstaad,au festival Label Suisse, au Verbier Festival et Academy, à la Cité de la Musique de Paris, au BFM et au Victoria Hall de Genève, à l’Abbaye de Royaumont, à l’Auditorium Stravinsky de Montreux, au Grand Théâtre National de Pékin, à l’Oriental Art Center de Shanghai, au M-Theater de Bangkok, au Festival International de Merida, Vénézuela, au NCPA de Bombay etc.

 

Elle joue avec l’Orchestre de la Suisse Romande sous la direction de Pinchas Steinberg, l’Orchestre Régional de Cannes, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre des jeunes de « El Sistema » au Vénézuela, et des artistes tels que David Fray, Jacques Rouvier, Miguel Da Silva, Edgar Moreau, Domingo Hindoyan, Alissa Margulis, David Kadouch, Sarah Nemtanu, Pierre Bleuse, Fabrizio Chiovetta, le Quatuor Terpsycordes…

En 2013, elle donne l’intégrale des concertos pour 2, 3 et 4 claviers de Bach, avec David Fray, Jacques Rouvier, Emmanuel Christien et l’Orchestre National de Montpellier.

 

Son disque solo Bach/Beethoven sorti en Avril 2015, enregistré sous la direction de Nicolas Bartholomée pour le label Evidence Classic, est salué par la critique de manière unanime:

“Audrey Vigoureux impose d’emblée un style, un son, une personnalité. C’est si rare. Son premier enregistrement est un petit miracle de délicatesse.”
Le Temps

“Audrey Vigoureux fait ses débuts en studio avec un album bluffant de maturité.”
La Tribune de Genève.

“Une indéniable musicienne”
Diapason

“Un enregistrement particulièrement captivant du début à la fin.”
Pianobleu

“Audrey Vigoureux suit son chemin de façon déterminée, certes, mais en conservant ce geste joyeux qui signe les étoiles.”
Mediapart

“This French pianist has a very individual sound. Her touch is light and expressive, and her Bach has great charm; the dynamics and tempos in her Beethoven sonatas are perectly judged, as is the tone.”
BBC Music Magazine

“Madame Vigoureux ist eine Entdeckung !”
ndr.de

Elle tisse également des liens avec des musiciens d’horizons différents (jazz, electronique) et dans cette perspective d’enrichissement et de « décloisonnement », crée en 2010 à Genève, le Festival “Les Athénéennes”.

Audrey Vigoureux enseigne le piano à la Haute Ecole de Musique de Genève.