JEAN-FRÉDÉRIC NEUBURGER

Né en 1986 à Paris, Jean-Frédéric Neuburger s’impose rapidement comme un des plus brillants musiciens de sa génération. Il découvre la musique à l’âge de huit ans et reçoit alors une première éducation musicale intense et variée en piano, composition et orgue, avant de rejoindre le Conservatoire National Supérieur de Paris d’où il ressortira muni de cinq premiers Prix en 2005.

Finaliste remarqué au Concours International Long-Thibaud en 2004, il commence par se concentrer sur sa carrière de pianiste et devient rapidement un interprète demandé et reconnu pour l’extrême variété de son répertoire, de Bach aux compositeurs du XXIème siècle.

Il joue avec bon nombre des plus prestigieux orchestres au monde : le New-York Philharmonic, le San Francisco Symphony, le Philadelphia Orchestra, le London Philharmonic, l’Orchestre de Paris – avec qui il était en tournée en Asie en novembre 2013 – le Philharmonique de Radio France, le Bamberger Symphoniker, le NHK Symphony Orchestra,… et travaille avec des chefs d’orchestre de renommée tels que Lorin Maazel, Michael Tilson Thomas, Jonathan Nott, Osmo Vanska, Ingo Metzmacher, Pascal Rophé et Pierre Boulez, avec qui il a collaboré étroitement sur la composition de la Deuxième Sonate pour piano. En juin 2012 il donne la première mondiale du concerto pour piano « Echo-Daimonon » de Philippe Manoury avec l’Orchestre de Paris dirigé par Ingo Metzmacher ; et en octobre 2014 il présente la première mondiale du concerto pour piano de Philipp Maintz avec l’Orchestre Philharmonique de Luxembourg à l’occasion du Festival Musica à Strasbourg. Parmi les grandes dates à venir, deux concerts pour la saison d’ouverture de la Philharmonie de Paris avec l’Orchestre de Paris et Dohnanyi.

Jean-Frédéric est invité par les plus grands festivals internationaux (Verbier, Menton, La Roque d’Anthéron, Saratoga, La Jolla Music Society) et en tant que chambriste il se produit avec les plus brillants musiciens de sa génération, comme Renaud Capuçon, Bertrand Chamayou, Tatjana Vassiljeva, les Quatuors Modigliani et Ebène… En janvier 2014 l’Auditorium du Louvre lui a consacré une série de sept concerts intitulée « Jean-Frédéric Neuburger et ses amis », le représentant comme interprète et compositeur.

Vainqueur en 2010 du prix « Nadia et Lili Boulanger  » de l’Académie des Beaux-arts, Jean-Frédéric reçoit régulièrement des commandes de la part de festivals et d’institutions musicales : en 2010 il créé la « Sinfonia » pour deux pianos et percussions à l’occasion du Festival International de la Roque d’Anthéron, en 2012 sa «Cantate profane sur deux poèmes d’Aimé Césaire» est interprétée par le chœur et l’orchestre Philharmonique de Radio-France sous la direction de Pascal Rophé, en 2013 son quatuor « Plein Ciel » pour clarinette, violon, violoncelle et piano fut créé en France et joué par la suite au Japon. Ses dernières œuvres incluent notamment une œuvre pour piano et orchestre dont la première fut donnée en février 2014 pour la finale du Piano Campus International Competition, et une seconde cantate pour Radio France. Il est publié chez les éditions Durand en France.

Ses nombreux disques ont été salués par la critique française et internationale. Le « Live at Suntory Hall » paru en 2008 (avec entre autres la Sonate de Liszt) obtint un « Choc » du Monde de la Musique et son enregistrement des Concertos pour piano de Ferdinand Herold reçu un « Choc » de Classica. Il a récemment enregistré un CD d’œuvres pour piano seul de Ravel, sortit en octobre 2013.

Depuis 2009, Jean-Frédéric Neuburger est professeur au Conservatoire de Paris où il enseigne à la Classe d’Accompagnement, devenue réputée mondialement lorsqu’il y était élève de Nadia Boulanger.