LUCAS BUCLIN

Né en 1987, le pianiste suisse Lucas Buclin s’initie au piano avec Valentin Peiry et intègre à l’âge de 16 ans la classe de Christian Favre à la Haute Ecole de Musique de Lausanne. Il termine ses études en 2010 avec un Master in Music Performance décerné avec Distinction, la même année qu’il remporte le Prix Paderewsky et un 2e prix au Concours d’Interprétation Musicale de Lausanne. Il a alors la chance d’être choisi parmi 120 candidats pour se perfectionner auprès de Christopher Hinterhuber à l’Universität für Musik und darstellende Kunst de Vienne.
En 2011 il fait ses débuts à Vienne au prestigieux Musikverein et à la Gesellschaft für Musiktheater. Suivent de nombreux engagements comme pianiste et chambriste en Suisse, France, Norvège, Autriche, Angleterre. Il contribue à des événements tels que le Festival d’Avignon, le Festival international de piano de Genève, le Festival Cully Classique, ou le Cowbridge Music Festival. Notons encore qu’il joue aux côtés du pianiste David Helfgott à l’occasion du Vienna Lifeball 2012.

Passionné également par le Lied et l’opéra, Lucas Buclin se forme d’abord auprès de Todd Camburn à Lausanne avant de se perfectionner avec David Lutz et Robert Holl à Vienne, où il obtient un master d’accompagnement du chant. A vingt ans, il se voit confier la préparation de Cosi fan tutte de Mozart avec l’Atelier Lyrique de la Haute Ecole de Musique de Lausanne. En 2012, il enregistre un disque avec la mezzo soprano Antoinette Dennefeld et fonde avec elle le Duo Almage. Ils sont invités par la suite à l’académie 2013 du Verbier Festival donnée par Thomas Quasthoff.
En 2013, Lucas Buclin développe une collaboration fructueuse avec la soprano Leana Durney et le baryton Davide Autieri. Après plus de 150 représentations de leur premier spectacle L’Opéra dans tous ses états, ils créent Figaroh! en 2014 au Théâtre du Passage à Neuchâtel avant de le jouer pendant deux mois à Paris. La même année, Lucas Buclin et Leana Durney créent Poulenc Raconté, un récital sur la vie du compositeur Francis Poulenc à travers sa musique et sa correspondance.
En 2014, Lucas Buclin est co-fondateur et directeur artistique du projet Science Fiction Lieder qui commande à trois jeunes compositeurs européens des cycles de mélodies pour quatuor et voix sur des textes d’anticipation. Le programme est accueilli à partir de l’été 2015 par des salles de concerts, aussi bien que par des festivals de littérature et des musées de science-fiction en Suisse, en Norvège et au Royaume-Uni.
En marge de son activité de musicien classique, Lucas Buclin a développé une performance peu commune : l’improvisation sur film muet. Il se produit d’abord à la Cinémathèque Suisse, avant d’être invité à la fois par des festivals et des cinémas, en Norvège, en France, en Autriche et en Angleterre. Son répertoire cinématographique va des courts-métrages de Buster Keaton aux oeuvres magistrales du cinéaste autrichien Fritz Lang.