VALENTIN PEIRY

Né en 1972, Valentin Peiry étudie la musique au Conservatoire de Lausanne, où il obtient un premier prix de virtuosité de piano dans la classe de Christian Favre, avec les félicitations du jury, et un diplôme de théorie musicale.

Par la suite il s’initie à la composition électro-acoustique, à la synthèse sonore, et aux techniques informatiques auprès de Rainer Boesch et Nicolas Sordet, à Genève et, en 2003, représente la Suisse au concert CIME du festival « Synthèse » de Bourges (électro-acoustique).

Depuis 1999, Valentin Peiry est un des pianistes-compositeurs de l’ensemble « Piano Seven » – fondé par François Lindemann – avec lequel il enregistre quatre  albums et se produit dans nombre de grandes salles (Genève, Montreux, Paris, Hong Kong, Singapour, Shanghai, Pékin, Taipe, Bangkok, Sao Paulo, Beyrouth, etc.)

En 2004, il fonde avec le percussionniste Cyril Regamey et le pianiste Jakub Groos, le trio « Triolisme », avec lequel il explore les liens entre écriture musicale et geste improvisé ; entre son concret et abstraction du discours musical; entre articulations de la voix parlée et phrasé intrumental… Cette recherche trouve son aboutissement dans une vaste composition pour bande et trois improvisateurs « Tour » (Concerts en Suisse et en Asie). Dès 2005, Valentin Peiry se produit régulièrement dans des concerts de musique improvisée, en particulier avec le quintette électro-acoustique « Inentropia ».

Ses activités sont réparties entre la composition et diverses  collaborations dans les milieux de la musique contemporaine, du théâtre, et des arts visuels : « Vocus », composition pour deux voix et synthèse sonore; une orchestration électronique de l’opéra de Cavalli « la Calisto », spectacle créé au théâtre du Loup, à Genève; une installation sonore avec les plasticiens Jean-Luc Manz et Vincent Kohler, pour le festival genevois des « arbres et lumières »; l’interprétation en concert de la musique du compositeur Brett Dean, avec le Scharoun Ensemble de Berlin, etc.

Valentin Peiry crée en 2015 l’ensemble « Inflammatur » (voix, piano, contrebasse, percussion, électronique) qui interprête ses compositions originales -paroles et musique- à la croisée de la chanson populaire, de la mélodie française et du jazz.

Parallèlement, il fonde à Genève en 2009 « Les Athénéennes», avec les pianistes Audrey Vigoureux et Marc Perrenoud, et anime chaque année ce festival en tant que programmateur et co-directeur artistique.