WILLIAM BLANK

William Blank, compositeur et chef d’orchestre, est né à Montreux en 1957.
En 1978, Ses Hesse Lieder pour soprano et ensemble, sont créés à l’occasion de l’inauguration du Studio Ernest Ansermet de la Radio Suisse Romande puis en 1985, ses Canti d’Ungaretti pour contralto et 9 instruments sont sélectionnés par la Tribune Internationale des Jeunes Compositeurs de l’UNESCO. En 1986, il est bénéficiaire de la Bourse de la Ville de Genève, ce qui lui permet d’achever sa première œuvre pour grand orchestre, Omaggi, mise au programme d’une tournée mondiale de l’ Orchestre de la Suisse Romande (OSR).
Depuis, ses oeuvres sont jouées dans toute l’Europe ainsi qu’au Japon et aux Etats Unis dans des salles prestigieuses comme le Victoria Hall de Genève, le KKL de Lucerne, la Tonhalle de Zürich, la Philharmonie de Paris, le Zaal Koningin Elisabeth d’Anvers, le Wigmore Hall de Londres, le Jacqueline du Pré Music Building d’Oxford, le Gewandhaus de Leipzig, le Musikverein de Vienne, le Festpielhaus de Salzburg, la Philarmonie et le Mariinsky Concert Hall de St Petersburg ou le Suntory Hall de Tokyo. Des chefs d’orchestre comme Armin Jordan, Antony Wit, Fabio Luisi, Pinchas Steinberg, Kasuyoshi Akiyama, Zsolt Nagy, Jean Deroyer, Dennis Russell Davies, Pascal Rophé ou Heinz Holliger ont dirigé ses oeuvres.
Comme chef et compositeur, il collabore de manière privilégiée avec de nombreux orchestres, ensembles et interprètes de réputation internationale comme l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de la Suisse Italienne, l’Orchestre du Mitteldeutscher Rundfunk, le Tokyo Symphony Orchestra, l’Ensemble Intercontemporain, l’Ensemble Contrechamps, le Collegium Novum Zürich, les Swiss Chambers soloists, le Quatuor Sine Nomine, le Amar Quartet,  le pianiste David Lively, l’altiste Geneviève Strosser, les violoncellistes Jan Vogler et Martina Schucan, la trompettiste Alison Balsom, ou encore les cantatrices Rosemary Hardy et Natalia Zagorinskaja.
En 2001, il a reçu le Prix de la Banque Cantonale Vaudoise pour l’ensemble de son œuvre, puis, dans le cadre de sa résidence à l’Orchestre de la Suisse Romande, il a écrit Exodes, dédié à Kofi Annan, qui fut créé en octobre 2003 à l’occasion de la Journée Mondiale des Nations Unies à New York. En 2005, il est bénéficiaire de la bourse de la Fondation Leenaards.
Il a donné de nombreuses master class à Zürich, Bern, Paris, Lyon, St Petersburg, Tokyo, Shanghai, ainsi qu’ à la Juilliard School of Music de New York et à Stony Brook University. Trois CD monographiques lui ont été consacrés, magnifiquement accueillis par la critique nationale et internationale. En 2005, il est bénéficiaire de la bourse de la Fondation Leenaards. et depuis 2006, il dirige directeur musical et artistique du Lemanic Modern Ensemble.
Directeur musical et artistique du Lemanic Modern Ensemble depuis 2006,  William Blank enseigne actuellement la composition, l’analyse et la musique de chambre à la Haute École de Musique de Lausanne (HEMU) et y dirige l’Ensemble Contemporain.
Deux nouvelles monographies viennent de paraître: Reflecting Black chez AEON sous la direction de Pascal Rophé, dans un CD consacré à l’intégrale de ses œuvres pour grand orchestre et Einklang, l’intégrale des quatuors à cordes,  chez GENUIN par le Quatuor Sine Nomine et la soprano Barbara Zanichelli.