Geneva Brass Quintet

« The overall ensemble is nothing less than first class »

International Trumpet Guild

À l’image du célèbre couteau suisse, le Geneva Brass Quintet est une formation de musique de chambre aux multiples talents. Sa sonorité chaleureuse et brillante se prête aussi bien au ciselé d’une fugue de Bach qu’au doux murmure d’une balade de Cosma, ou à une traditionnelle mélodie de cor des Alpes. Elle sait être puissante pour donner la réplique à un orgue, un big band, une harmonie, mais aussi pleine de douceur pour accompagner un choeur, une flûte de pan et même une harpe. L’ensemble aime aussi s’associer à d’autres disciplines comme l’histoire ou la science. Sans oublier les enfants, puisqu’il a déjà créé deux spectacles à leur intention.

Le Geneva Brass Quintet est un ardent défenseur de la culture helvétique et inclut régulièrement dans ses programmes des oeuvres de compositeurs suisses, comme Jean-François Michel, Étienne Crausaz ou Daniel Schnyder. Il commande régulièrement de nouvelles pièces pour élargir son répertoire. En témoigne une nouvelle commande à Richard Dubugnon pour la saison 2019-20.

L’ensemble tient à présenter ce répertoire original lors de ses fréquentes tournées à l’international, se plaçant ainsi comme l’un des principaux ambassadeurs suisses de la musique de chambre pour les cuivres. Il a notamment été invité au Festival Cervantino (Mexique), au SliderAsia (Hong Kong), au Jeju International Wind Ensemble Festival (Corée du Sud) ainsi qu’au Brassurround (Espagne).

À l’aise sur tous les terrains, le quintette s’est produit dans des circonstances variées : sur une barque au lac souterrain de Saint-Léonard, les pieds dans l’eau aux bains des Pâquis de Genève, dans des bidonvilles en Afrique du Sud, sur la Grande Muraille de Chine, mais aussi dans les plus belles salles de concert, comme le Victoria Hall de Genève.

Créé en 2001, le Geneva Brass Quintet réunit des musiciens tous détenteurs d’un master de la Haute Ecole de Musique de Genève. Il participe à l’organisation du Geneva Brass Festival, événement international dédié aux cuivres, qui a lieu chaque année à Genève depuis 2010. Régulièrement invité à la Schubertiade d’Espace 2, il a enregistré trois disques à son image : éclectiques. Ceux-ci ont été particulièrement salués par la critique.

RICHARD DUBUGNON est né à Lausanne en 1968. Après des études d’Histoire, il se consacre à la musique à l’âge de vingt ans et débute la contrebasse et l’écriture. Il est reçu au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il reçoit des 1er Prix en Contrepoint et Contrebasse. Il obtient un Master de Composition à la Royal Academy of Music à Londres où il vit et enseigne pendant sept ans. De retour en France, il y reçoit le Prix de la Fondation Nadia et Lili Boulanger, le Prix Pierre Cardin de l’Académie des Beaux Arts et le prix de la Fondation Groupe de Banque Populaire. En 2009, il reçoit le Grand Prix des Lycéens et en 2014 le Prix Culturel Vaudois Musique. En 2015, sa carrière est couronnée du Grand Prix de la SACEM pour la musique symphonique.

Décrite par New York Times en 2011 comme « conduite par une sensibilité moderne et ludique » la musique de Richard Dubugnon est jouée dans le monde entier par de nombreux artistes tels que Janine Jansen, Katia et Marielle Labèque, Gérard Caussé, Renaud & Gauthier Capuçon, Xavier de Maistre, Jean-Yves Thibaudet, Max Rysanov et Thierry Barbé.

Les chefs qui ont défendu sa musique sont Semyon Bychkov (Orchestre de la Suisse Romande, Gewandhaus zu Leipzig, BBC Proms, NHK Tokyo), Esa-Pekka Salonen (Philharmonia, Londres), Kent Nagano (Verbier Festival Orchestra), Lionel Bringuier (Tonhalle de Zürich) et Paavo Järvi (Orchestre de Paris), Fabien Gabel (BBC Symphony). Son éditeur principal est Peters.

Les autres orchestres qui ont joué sa musique incluent le New York Philharmonic (David Delta Gier), l’Orchestre National de France (Laurent Petitgirard, Fabien Gabel et Muhai Tang), l’Orchestre Philharmonique de Radio France (Mikko Franck), le Dallas Symphony Orchestra (Emmanuel Krivine) le Royal Scottish National Orchestra (Stéphane Denève), l’Orchestre National de Montpellier (Alain Altinoglu, Friedmann Layer, Enrique Diemecke), l’Orchestre de Chambre de Lausanne (Leon Fleisher, Jesus Lopez-Cobos), l’Orchestre de Porto (Christoph König).

En 2013-14 Richard était compositeur-en-résidence avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne. En 2016, il est en résidence avec le Musikkollegium Winterthur puis en 2017 son Caprice III « Romain » est joué par l’Orchestre de l’Accademia Santa Cecilia et son chef Antonio Pappano à Rome, Genève et Berne.

Comme contrebassiste, il a été souvent demandé comme récitaliste et en concerts de musique de chambre, ainsi qu’en tant que free lance avec l’orchestre de l’Opéra National de Paris et l’Orchestre de la Suisse Romande. Il dirige une collection Contrebasse aux éditions Gérard Billaudot (Paris).

Richard a également plusieurs années d’expérience d’enseignement dans des insitutions telles que la Royal Academy of Music et The Purcell School (G-B) et il a participé à de nombreuses actions pédagogiques en France, aux U.S.A. et au Royaume-Uni, notamment avec des enfants de zones difficiles n’ayant pas accès à la musique.