Stade

Pierre Audétat – sampler-keys
Christophe Calpini – sampler-drums

Christophe Calpini et Pierre Audétat ont joué ensemble pour la première fois en 1994 et durant quatre années, au sein du groupe hip hop « Silent Majority ».

En 2002, Pierre Audétat et Christophe Calpini se retrouvent en duo sur la scène de l’Overground Festival de Genève, Ils retrouvent tout de suite une grande complicité de jeu, et projètent alors de
reformer quelque chose ensemble.

Quelque mois plus tard, Vincent Favrat, alors programmateur du Festival Jazz Onze, propose à Pierre et Christophe une série de rencontres musicales, avec divers invités solistes, sous la forme de
concerts de musique improvisée, suivit de sessions d’enregistrements. Le duo se forme alors autour de ce concept, dont Vincent Favrat assurera l’organisation pendant cinq ans.

Participe à ces sessions et concerts: Grégoire Maret (h), Erik Truffaz (t), Elliott Sharp (g), Infinite Livez (v), Wayne Paul (v), Nya (v), Niels Petter Molvear (t), Joy Frempong (v), Pascal Auberson
(v) .

De ces rencontres musicales naissent sept albums :
Le premier album, « Tactile » (Fav Art 2005) donne également lieu à la publication de « Tactile Sessions » (2007),sur le label berlinois Kitty-Yo .

Le duo prend alors une orientation radicalement électronique, Christophe remplace sa batterie par un octopad-sampler. Désormais, le dialogue musical entre Pierre et Christophe se fait sur un mode
entièrement électronique.

Les nombreuses collaborations de Stade avec le vocaliste londonien Infinite Livez et la vocaliste zurichoise Joy Frempong aboutissent à un projet spécifique. Sous le nom de « Infinite Livez vs Stade », ils sortent les Albums « Art Brut Fe De Yoot » (2007), « Morgan Freeman’s Psychedelic Semen » (2008), sur le label anglais Big Dada – Ninjatune .
Le saxophoniste David Murray est invités par le combo: une première fois au Festival Jazz à Vienne, et une seconde fois au Jazz Festival de Nantes.

Le rappeur anglais Roots Manuva les rejoint sur scène lors d’un concert à Corisica Studios à Londres.

C’est à la suite d’une résidence qu’ils sortent l’album « Live At La Guinguette » (2009) sur Absinthe Music .

Les premiers enregistrements réalisés en 2004 avec les invités Erik Truffaz, Grégoire Maret et Elliott Sharp donnent lieu en 2009 à la publication de « Freewheel » publiŽ chez Sub Rosa .

En 2008 Stade co-compose et produit l’album « Kélomes » du chanteur Suisse Pascal Auberson (Milan Universal 2009).

Puis, Stade se produit régulièrement en concert avec Infinite Livez et Joy Frempong.

En 2010 Une série de concerts ont lieu au club Bazilius à Zurich ou Stade croise le fer avec le tromboniste Glen Ferris, le guitariste Jean-Paul Bourely.

2011 Stade collabore et crée la musique sur une création de danse contemporaine avec la compagnie Linga au théâtre de l’Octogone à Pully.

En 2016, suite à une proposition du Festival de Jazz de Montreux, Stade revisite en forme d’hommage le mytique “Swiss Movement” de Eddie Harris et Les Mc Cann enregistrè en 1969 au MJF. Pour ce concert le duo s’entoure du guitariste Cyril Moulas et du saxophoniste Ganesh Geymeier.

En 2017 Stade sort un nouvelle album vinyle sur le label français “Dernière Bande”. Sur ce disque le chanteur et guitarise Rodolphe Burger est invité, une série de concerts ont lieu entre Paris et le festival de Montreux.

En 2017 et 2018 Christophe Calpini et Pierre Audétat sont Lauréats du prix Suisse de la Musique.