Ganesh Geymeier

Opérer en souffle continu. Celui, conversationnel et frictionnel, du collectif. Celui, plus introspectif, de la respiration individuelle et intérieure. Dans tous les cas, faire corps avec le bourdon originel d’un monde qu’on continue à arpenter, même quand les pérégrinations cosmopolites sont contrariées. Premier paratonnerre du collectif lémanique L’Orage, Ganesh est aussi l’auteur en 2022 de deux échappées solo qui s’inscrivent avec pertinence dans l’époque: Un Wuji qui brasse les cartes de ses innombrables voyages aux confins des cultures sonores, un 1:15:40 sur lequel son seul interlocuteur est l’église Saint-François, ce grand corps social et résonnant.

Saxophone arrimé à son backpack ou aux souvenirs archivés sur son Laptop, Ganesh Geymeier est tantôt Coltrane (Alice et John), tantôt Lomax (Alan) et Bowles (Paul), tantôt Parker (Charlie ou Evan ). Compositeur, compère, improvisateur, force documentaire: c’est de ce refus de compartimenter les traits que Ganesh Geymeier tire sa puissance.